LES 6 disciplines STIHL TIMBERSPORTS®

Dans les championnats STIHL TIMBERSPORTS®, les athlètes peuvent enchaîner jusqu’à six disciplines, selon le type de compétition : trois épreuves à la hache (Underhand chop, Standing block chop et Springboard) et trois épreuves de sciage (Stock saw, Single buck et Hot saw).

Chaque épreuve s’inspire d’une pratique de bûcheronnage et simule l’abattage d’un arbre ou la découpe d’une grume. Dans toutes les disciplines, les athlètes doivent non seulement maîtriser le maniement des outils et  les caractéristiques du bois, mais aussi faire preuve d’endurance, de force, de technique et de précision.

Woodchopping at the Royal Adelaide Show/Australia, 1920

Source : State Library of South Australia

Voici les principales caractéristiques de chaque épreuve STIHL TIMBERSPORTS® et les compétences qu’elle requiert.

Épreuve de springboard TIMBERSPORTS

Springboard (hache à la verticale sur tremplin)

Dans cette discipline, les concurrents effectuent deux entailles dans un tronc d’environ 2,80 m de hauteur posé à la verticale afin d’y caler deux planches (les springboards) qui leur serviront de tremplin pour accéder à une bille de bois de 27 cm de diamètre posée au sommet du tronc. Chez les rookies, le tronc est moins haut et les athlètes n’utilisent qu’un seul tremplin. Le springboard est considéré comme l’épreuve reine car en plus d’être extrêmement spectaculaire, elle nécessite non seulement une technique précise et de la force, mais aussi de la dextérité et un grand sens de l’équilibre.

Pierre Puybaret dans l’épreuve de standing block chop

Standing block chop (hache à la verticale)

Cette épreuve consiste à simuler l’abattage d’un arbre à la hache. Un tronc posé à la verticale (30 cm de diamètre, 27 cm pour les rookies) doit être coupé des deux côtés le plus rapidement possible. Le secret de la réussite réside dans la précision des coups, la puissance, et le respect du meilleur angle de coupe.

Gaby Fabry dans l’épreuve de underhand chop

Épreuves STIHL TIMBERSPORTS : Underhand chop (hache à l’horizontale)

Cette discipline se base sur la technique de découpe d’un arbre déjà abattu. Les athlètes se tiennent debout sur une grume de 32 cm de diamètre (30 cm pour les rookies) posée à l’horizontale, qu’ils doivent couper à la hache des deux côtés. Ils doivent donc se retourner à mi-parcours sous peine de disqualification. La aussi, le respect de l’angle de coupe et la précision sont déterminants.

Pierre Puybaret à la stock saw

Stock saw (tronçonneuse de série)

Dans cette épreuve, tous les concurrents utilisent la tronçonneuse STIHL MS 661 C-M, le modèle standard dans la catégorie des plus de 90 cm3. En un mouvement descendant puis un mouvement montant, les athlètes doivent découper deux disques (des « cookies ») dans un tronc de 40 cm de diamètre, sans dépasser un trait situé à 10 centimètres du bord du billon. Cette épreuve exige de trouver le bon équilibre entre pression et rapidité pendant le sciage, plus que la force, c’est la concentration et la précision qui sont indispensables.

Cyril Marchal dans l’épreuve de single buck

Single buck (scie passe-partout)

A l’aide d’une scie passe-partout de deux mètres de long, le bûcheron sportif doit scier un disque (ou cookie) de 46 cm de diamètre (40 cm pour les rookies) sur un tronc posé horizontalement. Le rythme et la technique sont essentiels pour réaliser une bonne performance dans cette discipline extrêmement exigeante.

L’Allemand Robert Ebner dans l’épreuve de hot saw

Hot saw (tronçonneuse de compétition)

Les « hots saws » sont des tronçonneuses puissantes fabriquées exclusivement pour la compétition. Cette épreuve consiste à scier le plus rapidement possible trois disques, ou cookies, dans un tronc (de 46 cm de diamètre) posé à l’horizontale, le tout sans dépasser une largeur maximale de 15 centimètres. La principale difficulté est de gérer avec précision la superpuissance de la tronçonneuse, qui peut atteindre les 80 chevaux. Avec une vitesse de chaîne d’environ 240 km/h et un poids de 27 kg environ, cette machine est très exigeante. Dans cette épreuve, les records sont inférieurs à six secondes.

Pour en savoir plus sur les records des compétitions STIHL TIMBERSPORTS®, consultez notre site international.