Comment aménager son jardin pour la faune sauvage

Idées pour aménager son jardin pour la faune sauvage

Un jardin doit être conçu pour votre plaisir personnel, mais peut également être un lieu de vie agréable pour de nombreuses autres créatures. Vous n’avez pas de jardin ? Sachez que même un balcon peut favoriser la biodiversité en offrant un refuge aux insectes. Retrouvez ici nos guides de loisirs créatifs ! Faciles à suivre, ils vous aideront à aménager votre jardin pour la faune sauvage.

Un abri pour hérisson fait maison dans un jardin sous un sapin

Comment fabriquer un abri pour hérisson

Quelques planches de bois, des feuilles et un petit bol de nourriture, c’est tout ce dont vous avez besoin pour créer l’habitat parfait pour un hérisson. Retrouvez nos instructions détaillées étape par étape pour vous guider dans la conception de cet abri.
Comment construire une maison de hérisson
Un hôtel à insectes DIY sur une souche d’arbre

Comment fabriquer un hôtel à insectes

Les abeilles tout comme les chrysopes sont des insectes bien utiles dans un jardin. Et si vous leur offriez un endroit favorable à leur bon développement ? Propice à la nidification, à la reproduction et même à l’hibernation lancez-vous dans la conception d’un hôtel à insectes.
Comment fabriquer un nichoir
Un nichoir en bois bricolé accroché à un arbre parmi des feuilles vertes

Fabriquer un nichoir à oiseaux

Les oiseaux qui nichent dans des cavités se heurtent à un besoin d’espace vital, surtout dans les zones les plus urbanisées. Aménagez votre jardin pour la faune sauvage en leur fabriquant un nichoir. Retrouvez ici un guide détaillé de leurs besoins et des instructions pratiques pour le fabriquer.
Comment fabriquer un nichoir
Une mangeoire à oiseaux en bois terminée, accrochée à une branche à l’aide d’une corde rouge.

Construire une mangeoire à oiseaux

Durant les mois les plus froids, certaines espèces d'oiseaux peuvent avoir du mal à trouver des sources de nourriture. Garder une mangeoire bien garnie dans votre jardin de novembre à février les aidera à passer l’hiver. Découvrez ici toutes les étapes à suivre pour en fabriquer une par vous-même.
Fabriquer une mangeoire à oiseaux

Autres méthodes pour aménager son jardin pour la faune sauvage

Concevoir un jardin accueillant pour la faune peut se faire en suivant différentes méthodes, il suffit simplement de comprendre les besoins des animaux. Ajouter un point d’eau, par exemple, ou modifier vos méthodes d’entretien du jardin peuvent faire toute la différence.

Créer un refuge et un habitat accueillant pour la faune sauvage

Proposer un abri adapté aux créatures de votre jardin n’a rien de compliqué. Donnez un grand coup de pouce à la faune sauvage en évitant d’être trop minutieux lors des travaux de nettoyage en automne. De nombreux insectes hibernent dans les plantes et les arbustes qui ont dépéri. Si vous n’y touchez pas, vous protégerez l’habitat de ces animaux sauvages pendant la saison la plus froide.

Une personne déblaye les feuilles sur une pelouse à l’aide du souffleur à batterie STIHL BGA 57

Les tas de feuilles mortes sont un autre habitat hivernal naturel pour une grande partie de la faune sauvage. Au lieu de retirer toutes les feuilles mortes de votre jardin, vous pouvez les empiler en tas et les laisser ainsi comme refuge pour les créatures qui hibernent. Un souffleur de feuilles vous facilitera le travail en rassemblant rapidement les feuilles mortes dans un coin calme du jardin où les animaux pourront s’installer jusqu’à l’année prochaine.

Une fontaine d’un petit bassin dans un jardin accueillant pour la faune, aménagé de plantes, pierres et ardoises

Les animaux de jardin ont besoin d’eau

Les oiseaux, les insectes, les hérissons, les écureuils ont tous besoin d’eau pour survivre. Dans un jardin en harmonie avec la faune sauvage, il est essentiel que l’eau soit toujours à disposition. Une mare est idéale pour la vie sauvage, car elle constitue un habitat à part entière et fournit de l’eau aux animaux de jardin de toutes tailles. Faites-en sorte qu’elle présente plusieurs profondeurs pour permettre aux petites créatures d’en sortir facilement. Pour cela, vous pouvez ajouter de grosses pierres et en profiter pour créer un effet naturel.

Si vous ne pouvez pas installer un bassin dans votre jardin, vous pouvez toutefois le rendre accueillant pour la faune sauvage locale. Une baignoire à oiseaux ou même une petite coupelle d’eau peut sauver la vie des abeilles et de bien d’autres petites bêtes. Ajoutez quelques pierres ou des petites billes dans l’eau pour permettre aux insectes d’en sortir avec facilité. Nettoyez le récipient et changez l’eau quotidiennement pour éviter les bactéries et autres maladies.

Les plantes respectueuses de la faune sauvage

Beaucoup de plantes très appréciées des humains ne présentent aucun intérêt pour les insectes. Par exemple, les plantes à fleurs doubles contiennent moins d’étamines et donc moins de pollen. De plus, le pollen dont elles disposent est plus difficile à atteindre et à trouver par les insectes. Le pollen est produit en même temps que le nectar qui est vital pour les insectes, et ces derniers sont essentiels à la pollinisation. Pour développer la biodiversité dans votre jardin, faites-en sorte qu’il regorge de variétés de fleurs favorables à la faune environnante. Recherchez des spécimens à fleurs simples ou semi-doubles donc le cœur jaune recouvert de pollen se distingue nettement.

Parmi les pollinisateurs populaires, nous trouvons :

  • Les scilles
  • Les crocus
  • Les lavandes
  • Les mufliers
  • Les lupins
  • Les pâquerettes
  • L’onagre bisannuelle ou primevère du soir
  • L’achillée millefeuille
  • Les dahlias à fleurs simples
  • La mauve sylvestre

Les plantes autochtones conviennent souvent aux insectes locaux, mais vérifiez que les anthères jaunes au centre sont accessibles et qu’elles n’ont pas été cultivées en vue de former des pétales supplémentaires.

 

I-STIHL_NATURE_DISTANCE_GERMANY-IM-082

Les graminées et les buissons jouent aussi un rôle important pour favoriser la biodiversité dans un jardin. N’oubliez pas que les insectes et les oiseaux évitent souvent les plantes exotiques. Alors, pour leur offrir un lieu de vie agréable, un jardin européen doit limiter les forsythias, genévriers de Chine et aubépines à fleurs rouges, en misant davantage sur les plantes endémiques (propres à sa région) comme le genévrier commun et l’aubépine. Voici quelques espèces appropriées :

  • Les orties
  • Les mûriers 
  • Les chardons
  • Le lierre
  • Les plantes aromatiques
  • Les framboisiers
  • Les cassissiers
  • Le trèfle
  • Le chou
  • Les carottes
  • Le persil
  • Les soucis
  • Les prunelliers
  • Les groseilliers
  • Le genévrier (commun)
  • L’aubépine
  • Les carottes sauvages
  • Les oignons

Les pierres peuvent aussi être des habitats favorables à la faune sauvage

Libérez un petit espace dans votre jardin pour empiler un tas de pierres, il fera un bon refuge pour les crapauds, les musaraignes, les insectes, les araignées, les hérissons, les escargots et les lézards, qui aiment tous vivre parmi les grosses pierres et les plantes sauvages. Placez le tas entre des graminées et une haie qui fournissent de la nourriture aux habitants. Pensez aussi à un lieu ensoleillé, ainsi les pierres se réchaufferont rapidement et fourniront de l’énergie aux animaux à sang froid. Faites-en sorte que l’eau ne puisse pas y pénétrer ni s’y accumuler et utilisez des pierres assez larges pour laisser suffisamment de place aux animaux sauvages souhaitant s’y installer.

Plus de projets à réaliser