Comment faire un compost : recycler les déchets et enrichir votre jardin

Le compost est un engrais et un conditionneur de sol puissant. Il saura donner un coup de fouet à votre façon de jardiner. Découvrez-en plus sur comment en faire et l’utiliser.

Pourquoi faire et utiliser le compost au jardin ?

Le compostage est recommandé pour beaucoup de raisons. Pour commencer, la fabrication de votre propre compost vous fera économiser de l’argent, car cela réduit la quantité d’engrais dont vous avez besoin. Mieux encore, il représente le nec plus ultra en matière de recyclage à faible consommation d’énergie : les fleurs fanées et les déchets de votre jardin sont décomposés et renvoyés au sol, lui fournissant ainsi de précieux nutriments. Une poignée de compost contient environ dix milliards d’organismes. Utiliser le compost au jardin garantit une meilleure structure du sol et une terre bien nourrie. Les plantes sont ainsi plus résistantes aux parasites et poussent plus rapidement.

Des déchets à l’humus

Le compostage transforme les déchets organiques en un compost décomposé contenant beaucoup d’humus. Un sol riche en humus permet une meilleure croissance à long terme, car l’humus favorise la rétention efficace de l’eau et des nutriments, tout en contribuant à une texture de sol friable que les plantes apprécient. Un tas de compost sain fournit les conditions adéquates pour que ce processus de transformation se déroule de manière efficace.

Qu’est-ce qu’un composteur ?

Un composteur est un conteneur en bois ou en plastique utilisé pour produire du compost de jardin. Les bacs à compost « rapides » ou « à chauds » sont des conteneurs spéciaux avec une isolation thermique, généralement en plastique, qui maintiennent efficacement une température plus élevée pour accélérer le processus de décomposition. Les bacs à compost ont généralement un ou plusieurs volets d’extraction, ce qui vous permet d’accéder facilement au compost lorsqu’il est prêt à être utilisé. Les bacs sont disponibles en différentes tailles et peuvent correspondre à différents budgets.

Quels sont les types de bacs à compost disponibles ?

Bac de compostage à chaud

  • Généralement en plastique et équipé d’une enveloppe isolante sur le plan thermique.
  • Accélère la décomposition.
  • Produit un compost mûr très rapidement : en quatre à six mois.
  • Aucune odeur désagréable.
  • Doit être retourné toutes les quatre semaines.
  • Comme tous les composteurs, il doit être installé en contact direct avec le sol.
  • Protège le compost de jardin du dessèchement et du froid.
  • Doit être placé au soleil. 
  • Apport d’air minimal.

Bac de compostage en bois

  • Peut être assemblé à la main.
  • Doit être installé dans un endroit abrité.
  • Le système nécessite deux boîtes : une pour le remplissage et une pour le compostage.
  • Doit être retourné au moins une fois par an.
  • Les bacs de compost de jardin en bois risquent de pourrir.

Comment faire un compost et l’entretenir ?

Faire un compost de bonne qualité ne nécessite pas beaucoup d’équipements sophistiqués. Vous pouvez le faire si vous avez un peu d’espace dans votre jardin, un bac à compost acheté en magasin ou fait maison et en appliquant nos conseils sur les techniques de compostage appropriées.

Placer son bac à compost

Vous devez placer votre composteur de manière à ce qu’il soit facile d’y amener une brouette et que le bac se trouve directement sur le sol, et non sur des tuiles ou des pierres, car il est important que le substrat soit perméable à l’eau. L’idéal est une zone ombragée et protégée du vent, soit sous un arbre ou un buisson ombragé.

Matériau du conteneur

Nous vous recommandons d’utiliser du bois ou du plastique pour votre bac à compost de jardin. Ces matériaux sont durables et peuvent résister longtemps aux conditions extérieures. Le processus de compostage nécessite de l’air, vous devez donc choisir, ou construire, un conteneur avec un côté ouvert. Si vous avez un grand jardin, nous vous recommandons d’installer deux ou trois bacs à compost pour un système efficace : vous pouvez ajouter des déchets organiques dans un bac pendant que le compost dans un autre est en phase de repos. De petits composteurs sont disponibles, donc rien ne vous empêche de faire du compost de jardin sur une terrasse ou un balcon.

Matériel et outils nécessaires au compostage

  • Compost mûr ou terreau
  • Bac de compostage à chaud ou bac à compost
  • Brouette
  • Pelle et bêche
  • Fourche

Comment utiliser le compost au jardin ?

Tamisage

Avant de l’utiliser dans votre jardin, vous devez vous assurer que votre compost est suffisamment fin pour pouvoir l’exploiter et donc, éliminer les morceaux plus gros. Installez une émotteuse ou un crible et passez le compost à travers. Cela permettra d’éliminer les petits bâtons, les cailloux et autres impuretés, et laissera uniquement du compost de jardin prêt à l’emploi.

Application

Au bout de 6 à 12 mois, le compost frais pourra être utilisé comme engrais organique. Il n’est pas facile de déterminer avec précision la teneur en nutriments de votre compost, car elle dépend de ce que vous mettez dans votre tas de compostage. En sachant cela, vous pouvez fertiliser les arbustes et les plantes moins exigeantes exclusivement avec du compost, mais nous vous recommandons de réduire son taux d’application d’environ 50 % pour les autres plantes, et de compléter avec d’autres engrais selon leurs besoins respectifs.

Taux d’application

Appliquez environ 3 à 4 L par mètre carré, cela correspond à peu près à une pelletée. Si vous utilisez votre compost comme conditionneur de sol, il doit d’abord avoir mûri pendant au moins un an. Ainsi, il sera davantage décomposé et contiendra moins de nutriments, mais il sera aussi beaucoup plus riche en humus stable qui améliore l’état de votre sol de façon permanente.

Comment faire un compost : assurer son bon fonctionnement ?

Les principes de création et d’entretien d’un processus de compostage sont assez simples, et avec quelques conseils supplémentaires, vous pouvez optimiser les résultats.

Utiliser le bon mélange de compostage

Mélangez toujours les déchets plus grossiers, comme les chutes d’arbustes, avec des restes de légumes humides et des déchets secs riches en nutriments, comme les chutes de bois ou le feuillage. N’utilisez pas de grandes quantités d’un même matériau en une seule fois, car cela peut empêcher le mélange de se décomposer de manière uniforme.

Prenez en compte la composition de vos déchets

En plus de l’air et de l’eau, les micro-organismes qui fabriquent le compost dans votre bac ou votre tas ont également besoin de carbone (C) et d’azote (N) organiques. Pour obtenir les meilleurs résultats, votre objectif est de maintenir un rapport carbone/azote compris entre 25:1 et 30:1. Ce rapport est généralement obtenu en combinant deux parts de déchets riches en azote et une part de déchets riches en carbone.

Les déchets de cuisine humides et les jeunes morceaux de plantes sont riches en azote, tandis que la matière sèche, comme les brindilles, les chutes de bois, les feuilles mortes ou la paille, est riche en carbone. Les débris de pelouse se décomposent rapidement, c’est pourquoi vous devez les ajouter à votre tas de compost de jardin en petites quantités, et les compléter avec une poignée de farine d’os pour favoriser le processus de décomposition. Les brindilles et les branches sèches sont également appelées « déchets bruns ». Plus ils sont petits et déchiquetés avant d’être ajoutés à votre composteur, plus ils se décomposent rapidement.

Que peut-on mettre dans un bac à compost ?

Vous pouvez composter des matières organiques et biodégradables, telles que les déchets végétaux ou les restes de légumes cuisinés. Plus les déchets sont variés, plus votre compost sera riche.

Ce que vous pouvez composter

  • Litière des petits animaux de compagnie
  • Coquilles d’œuf
  • Marc de café, sachets de thé, filtres
  • Journal, papier absorbant
  • Plantes en pot, fleurs coupées
  • Fruits et débris de pelouse uniquement en petites quantités
  • Mauvaises herbes, mais uniquement sans leurs graines

Broyage de chutes de plantes et de déchets végétaux

Les chutes et les branches des haies et des arbustes peuvent être compostées, tout comme les autres déchets végétaux, mais vous devez d’abord les broyer. Cela augmente la surface disponible pour les microbes, ce qui signifie que les déchets de jardin se décomposent plus rapidement. Nous vous recommandons d’utiliser un broyeur de végétaux pour vous faciliter la tâche. Les broyeurs sont pourvus de lames pour hacher rapidement et sans effort les déchets provenant de votre jardin.

Un rapport 25:1 des compostables en un coup d’œil

Utilisez le bon ratio de matières pour garder votre tas de compost en bonne santé. En respectant les bonnes proportions des matières compostables, vous vous assurez que votre composteur contient le bon mélange d’oxygène, d’azote et d’humidité pour créer efficacement un compost riche à la fois en humus et en nutriments.

brun:vert

25:1
 
Déchets bruns Déchets verts
Paille Herbe coupée
Brindilles Restes de légumes
Carton Restes de fruits
Papier Fleurs fanées
Feuilles Fumier
Copeaux de bois Marc de café
Ne pas composter :
Restes d’aliments cuits
Produits de boulangerie
Produits laitiers et viande
Mauvaises herbes avec des racines
Mauvaises herbes avec des graines
Parties de plantes malades

Déchets impropres au compostage

  • Graisse et huile
  • Restes d’aliments d’origine animale (viande, fromage, os)
  • Produits de boulangerie
  • Cendre de bois
  • Déjections de chiens et de chats
  • Sacs d’aspirateurs
  • Magazines
  • Pierre, cuir, métal
  • Verre et métal
  • Tetra Paks

Le compostage en toute simplicité

Broyeur de végétaux : un moyen rapide d’obtenir un engrais parfait

L’élagage est important pour la santé des arbres et des plantes, mais les déchets végétaux peuvent s’accumuler. Utilisez-les en les ajoutant à votre bac à compost de jardin.

Nous vous recommandons d’utiliser d’abord un broyeur de végétaux STIHL pour traiter les déchets de coupe. Cela permet de réduire le volume et de hacher les déchets végétaux, ils pourront ainsi se décomposer rapidement en un engrais de haute qualité. Pour encore accélérer le processus, vous pouvez recourir au broyeur pour préparer d’autres déchets que vous comptez également composter, notamment les fleurs fanées, les restes de fruits et de légumes et les feuilles mortes.

Comment faire un compost : les feuilles mortes

Si vous souhaitez ajouter des feuilles mortes à votre compost, vous pouvez simplement les ramasser à l’aide de votre tondeuse. Il vaut mieux mélanger les feuilles avec de l’herbe fraîchement coupée, car les feuilles sèches aident à aérer l’herbe coupée et à éviter la pourriture. De plus, les feuilles ajoutent un composant riche en carbone aux déchets verts riches en azote, un mélange clé pour un compostage réussi.

Si vous avez un grand jardin, vous ne devez pas ajouter les feuilles à votre bac à compost en une seule fois. Cependant, vous pouvez créer une simple réserve de feuilles. Des poteaux et un grillage métallique suffisent à créer un bac aéré dans lequel stocker les feuilles collectées. Vous pouvez les ajouter progressivement à votre compost tout au long de l’année.

Problèmes liés au compost de jardin

Votre compostage peut ne pas être parfait au début. Quelques problèmes potentiels peuvent surgir, mais ils sont généralement simples à résoudre.

Compost malodorant

Un tas de compost à l’odeur de pourriture est souvent causé par un engorgement d’eau, très probablement dû à l’ajout d’une trop grande quantité d’ingrédients humides. Malheureusement, vous allez devoir tout recommencer, car il n’existe pas de solution pour sauver un compost pourri. Veillez à utiliser le bon ratio de déchets et à les disposer correctement en couches.

Compost moisi

Les spores de moisissure sont présentes dans tous les terreaux et sont entièrement naturelles. Toutefois, si vous constatez une infestation de moisissures importante, il se peut que vous ayez ajouté trop de matières humides dans votre bac à compost. Essayez de réorganiser votre compost et mélangez soigneusement la matière sèche avec la matière humide, la moisissure devrait alors commencer à se dissiper.

Le compost n’est pas prêt

Il faut du temps pour obtenir un compost de jardin mûr. Selon la saison et la température, il peut s’écouler de 6 à 12 mois avant que vos différents ingrédients ne se transforment en humus riche en nutriments. Le compost a besoin de temps de repos, mais vous devez également le retourner ou le déterrer de temps en temps. Si le volume de votre tas de compost a diminué d’environ un tiers, c’est le moment de prendre votre pelle. Retourner le tas aère votre compost et accélère le processus de maturation.

Résumé : comment faire un compost ?

  • Le compost fait à partir de déchets végétaux et de cuisine est un engrais naturel riche en nutriments pour vos plantes
  • Les bacs à compost de jardin rapides permettent d’obtenir un compost plus compact en un rien de temps, mais ils sont aussi plus chers que les bacs à compost en bois ou les tas de compost ouverts
  • Commencez votre tas de compost par des couches : la couche inférieure doit être constituée de matière grossièrement broyée, suivie de terreau ou de compost
  • Couvrez le compost et laissez-le mûrir pendant presque un an
  • Veillez à utiliser le bon ratio de matières brunes et vertes (25:1)
  • Alimentez régulièrement le tas de compost
  • Les restes d’aliments d’origine animale, les produits de boulangerie, la graisse, l’huile et les matières inorganiques ne conviennent pas au compostage
  • Si votre compost de jardin commence à pourrir, vous devez recommencer. Si un compost est moisi, il faut ajouter des matières sèches