Tout savoir sur la fertilisation du jardin

Fertiliser son jardin permet d'imiter le cycle naturel en nourrissant le sol au bon moment. Une bonne fertilisation est essentielle pour un jardin florissant - découvrez ici comment faire.

Ready for winter, compost

Pourquoi fertiliser un sol ?

Dans la nature, la végétation suit un cycle biologique composé de trois phases : croissance, fanaison et décomposition. Chaque phase est essentielle. En tant que jardiniers, nous devons recréer ce cycle pour que les plantes s’épanouissent et cela demande un peu plus de réflexion. Dans les espaces ouverts non entretenus, les végétaux meurent, tombent au sol et se décompose. Les micro-organismes qui ont un rôle dans le travail du sol décomposent les restes et libèrent les nutriments qu’ils contiennent, alimentant ainsi une croissance continue. Dans un jardin artificiel par contre, les plantes sont arrangées, taillées, étêtées et récoltées, ce qui signifie que moins de nutriments sont ajoutés à la terre. C’est là qu’intervient la fertilisation du jardin : elle permet d’ajouter les nutriments vitaux dont les plantes ont besoin pour se développer.

Une façon d’imiter la nature dans votre jardin est d’ajouter du compost, car celui-ci est créé par le même processus de décomposition qui se produit naturellement dans une végétation non perturbée. Le compost est un apport précieux, mais pour que votre jardin prospère vraiment, vous devez le compléter avec d’autres engrais, en y ajoutant les nutriments spécifiques dont vos plantes ont besoin pour bien pousser.

Poudre d’engrais organique que quelqu’un verse dans une bassine

Il existe une vaste gamme d’engrais, et il est facile de ne pas s’y retrouver parmi les nombreux produits. Quand est-ce qu’un jardin a besoin d’un engrais spécial ? Quelle est la différence entre un engrais minéral et un engrais organique ? Nous vous expliquons ci-dessous tout ce que vous devez savoir.

Choisir le bon engrais pour la fertilisation du jardin

La fertilisation du jardin doit correspondre aux besoins des plantes et fournir les éléments nutritifs spécifiques dont le sol de votre jardin ou de votre jardinière manque ou élimine rapidement. En d’autres termes, si votre sol est déjà riche en éléments nutritifs, la fertilisation fera plus de mal que de bien, tant pour vos plantes que pour l’environnement. La fertilisation excessive du jardin avec des engrais minéraux très concentrés peut être particulièrement nocive, car les substances en excès dans les terres surfertilisées s’écoulent et polluent les eaux souterraines. Nous recommandons des engrais organiques, car ils ajoutent des matières naturelles au sol, tandis que les engrais minéraux industriels ajoutent des éléments nutritifs synthétiques au sol et peuvent nuire à l’environnement s’ils sont mal appliqués.

Notre conseil : analyser le sol pour choisir le bon engrais pour fertiliser votre jardin.

Il y a plusieurs bonnes raisons d’analyser le sol de votre jardin : cela renseigne sur son état et permet de choisir les bons engrais à utiliser à l’avenir dans le jardin. L’analyse contribue également à prévenir la fertilisation excessive des sols, tout en permettant une économie d’argent et en protégeant l’environnement.

L’analyse des sols semble être compliquée, mais elle peut être effectuée très simplement. Il est possible d’acheter des kits d’analyse du sol à utiliser chez soi ou d’envoyer un échantillon pour qu’il soit analysé par un expert. Une recherche en ligne vous permettra de trouver les fournisseurs appropriés. Ces laboratoires vous renverront les résultats avec un délai de quelques semaines et, selon le type de test, vous informerons sur les nutriments ou les polluants présents dans le sol. Cela vous aidera à choisir le bon engrais pour votre jardin et à éviter la surcharge en éléments nutritifs. 

Les engrais minéraux et organiques pour la fertilisation du jardin

Les engrais minéraux sont fabriqués artificiellement afin d’enrichir vos végétaux grâce à différents apports. Ils sont souvent vendus sous forme liquide, mais sont également disponibles sous forme de sels industriels. Ils contiennent de fortes concentrations de substances nutritives qui sont immédiatement mises à la disposition des plantes. Plus le sol sur lequel ils sont appliqués est sableux, plus l’engrais est rapidement absorbé. Artificiels et chimique, c’est pour cette raison que les engrais minéraux représentent un risque pour l’environnement.

Les engrais organiques, quant à eux, sont constitués de matières animales et végétales telles que la pudre d’os ou la farine d’arête. Ils sont ainsi considérés comme un engrais naturel pour votre jardin, car ils libèrent des composés qu’ils contiennent naturellement comme, l’azote et d’autres éléments nutritifs pour le sol. Néanmoins, ces substances doivent d’abord être libérées par des micro-organismes souterrains. Les engrais organiques étant biodégradables et non hydrosolubles, leur taux de libération est beaucoup plus lent que celui des engrais minéraux. Ils sont cependant plus respectueux de l’environnement, ce qui en fait la méthode à privilégier pour la fertilisation du jardin. A savoir : même si celle-ci n’est pas recommandée pour fertiliser le sol de votre jardin, l’engrais minéral peut néanmoins être utilisé avec les plantes en pot, car les conteneurs ne laissent pas échapper d’engrais dans le sol ; par ailleurs, le terreau ne contient pas de micro-organismes pour décomposer l’engrais organique.

Les engrais ternaires (NPK) peuvent être à la fois minéraux et organiques. Le nom fait référence aux trois nutriments qu’ils contiennent : N pour l’azote, P pour le phosphore et K pour le potassium. Il peut être difficile d’en calculer le dosage correct en raison de la concentration élevée d'ingrédients actifs. Les proportions de nutriments nécessaires varient selon les différents groupes de plantes. Cela signifie qu’il existe un risque d’approvisionnement excessif en nutriment particulier. Une analyse du sol permet alors de faire le choix approprié.

Quand réaliser la fertilisation du jardin ?

La fertilisation du jardin démarre au printemps : on commence en mars/avril, lorsque les plantes reprennent leur croissance active. Selon le type de fertilisation que vous utilisez, celle-ci peut rester efficace dans le jardin pendant six mois, après quoi vous pourriez avoir à fertiliser le sol et les plantes de nouveau. L’important est de ne pas fertiliser votre jardin juste avant l’arrivée de l’hiver. C’est le moment où les plantes se reposent et cessent de pousser avec comme conséquence une diminution de leur consommation de nutriments. Pour en savoir plus sur le jardinage en hiver, consultez notre guide.  

Terre ratissée par une personne portant des gants

Fertilisation du jardin : la fumure de fond

La fumure de fond doit est un ensemble d’engrais destiné à couvrir les besoins nutritifs d’une plante. Pour être efficace, elle se doit d’être réalisée au printemps. Si vous utilisez un engrais organique, appliquez-le sur le sol et ratissez-le selon les instructions. Ensuite, arrosez bien le sol afin que les micro-organismes puissent rapidement se mettre au travail pour biodégrader les substances.

Fertilisation du jardin en été

En fonction de la composition du sol et du type d’engrais utilisé, les nutriments présents dans votre jardin peuvent être efficaces pendant des mois. Néanmoins, votre sol peut à nouveau être fertilisé en été si besoin. De nombreuses plantes gourmandes, telles que les roses, apprécient une seconde fertilisation du jardin en été et vous récompenseront par des fleurs magnifiques.

Attention : n’appliquez pas d’engrais dans votre jardin pendant les périodes de canicule ou de sécheresse. 

Dois-je fertiliser mon jardin en automne ?

Les métabolismes des plantes changent leur comportement à partir de l’automne. Comme la nature passe de la croissance au repos, il n’est pas recommandé de fertiliser votre jardin en cette saison. Mieux vaut attendre l’année suivante. 

Nos conseils de pro : alimenter votre sol de compost ne remplacera jamais une fertilisation complète de votre jardin si vous cultivez des plantes vivaces ou d’autres plantes ayant des besoins nutritionnels élevés. Néanmoins, si vous utilisez du compost dans votre jardin, vous pouvez réduire d’environ un tiers la quantité d’engrais utilisée. C’est option est idéale, car l’effet du compost sur le sol est difficile à reproduire : il modifie la structure et la capacité de rétention d’eau. L’utilisation du compost associée à d’autres substances pour la fertilisation du jardin, permet à long terme d’obtenir un sol riche en nutriments.

Ready for winter, compost

Les besoins en fertilisation de plantes spécifiques

Chaque plante de votre jardin a ses propres besoins de fertilisation. Afin d’y voir plus clair, nous avons résumé quelques informations sur les plantes qui ont besoin d’un engrais spécial, celles pour lesquelles vous pouvez utiliser des produits tout usage et celles qui n’ont besoin d’aucun engrais.   

Résumé : la fertilisation des jardins 

  • Le cycle des nutriments naturel ne s’applique pas aux jardins créés par l’homme, car les nutriments sont continuellement éliminés lors la récolte et la taille. 
  • Une analyse du sol fournit des informations sur sa composition et est fortement recommandée avant de procéder à sa fertilisation.
  • Pour fertiliser un sol nous pouvons utiliser des engrais organiques et minéraux. Ces derniers sont naturels et agissent rapidement, mais les engrais organiques sont meilleurs pour l’environnement et pour la fertilisation de votre jardin à long terme
  • La fumure de fond doit être réalisée au printemps. Vous pouvez fertiliser à nouveau en été, mais ne le faites jamais pendant une canicule ou une sécheresse
  • Les plantes trop fertilisées développent des tissus plus souples, ont souvent des feuilles vertes foncées et sont très sensibles aux parasites et aux maladies
  • Nous vous conseillons de ne plus fertiliser votre jardin à partir d’août/septembre pour que les plantes puissent se préparer à l’hiver