Comment reconnaître et éliminer les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes sont la hantise de nombreux jardiniers mais malheureusement un mal bien souvent inévitable. Les identifier vous aidera à traiter le problème rapidement.

A young woman pulls large overgrown weeds http://www.duaneellison.com/istock_lb/yard_work.jpg

Identification des mauvaises herbes

Vous avez peut-être entendu dire qu’une mauvaise herbe est simplement une plante qui pousse au mauvais endroit – et ce n’est pas faux. Il n’existe pas de définition stricte de ce qu’est une mauvaise herbe et beaucoup de plantes que nous qualifions de mauvaises herbes ou plantes adventices, sont des plantes sauvages intéressantes ou des plantes bio-indicatrices dans d’autres contextes. Il est donc intéressant d’identifier correctement ces plantes pour ainsi en reconnaître les mauvaises herbes. On ne sait jamais, vous découvrirez peut-être un bienfait surprenant de votre intrus extérieur...

Pour les jardiniers amateurs, le terme « mauvaises herbes » décrit les plantes indésirables qui poussent dans le jardin ou sur la pelouse. Il s’agit de plantes sauvages qui sont généralement extrêmement résistantes et se propagent rapidement. Les mauvaises herbes les plus familières résistent également très bien aux conditions météorologiques extrêmes, c’est pourquoi il semble souvent impossible de les éradiquer. De nombreuses mauvaises herbes déposent des graines, des traçants et des stolons qui restent dormants, profondément enfouis dans la terre, mais qui sont prêts à germer immédiatement, même des décennies plus tard, dès qu’ils sont ramenés plus près de la surface à la suite d’un bêchage ou d’une excavation.

Les mauvaises herbes poussent de deux façons en se propageant soit par leurs racines, soit par leurs graines. En identifiant le type de mauvaises herbes, vous pouvez connaître son mode de propagation et donc définir comment l’éliminer au mieux.

Gros plan sur le déracinage de mauvaises herbes par une personne utilisant une petite fourche et portant des gants

Mauvaises herbes propagées par les racines

Les racines rustiques de ces mauvaises herbes peuvent se répandre dans le massif ou sous le gazon. Ni les trottoirs ni les clôtures ne les arrêtent : leurs rhizomes radiculaires font parfois plusieurs mètres de long et peuvent serpenter dans tout le jardin.

Lors de l’identification des mauvaises herbes, il est important d’établir quels types se propagent par les racines pour les combattre de manière appropriée. Déchiqueter ou tondre ces mauvaises herbes en petits morceaux ne les détruit en rien, et il est fort probable que ces actions aggravent le problème en multipliant le point de départ de croissance de ces plantes. La seule façon de se débarrasser de ces mauvaises herbes est de les arracher soigneusement de la terre avec leurs racines, idéalement d’un coup et en totalité. Ce type de désherbage est laborieux, mais s’avère payant à long terme.

Gros plan sur une tête de graines d’aigrettes de pissenlit

Mauvaises herbes propagées par les graines

Ce type de mauvaises herbes produit de grandes quantités de graines, ce qui signifie qu’elles peuvent se reproduire rapidement et à grande échelle. Les pissenlits sont un exemple classique de mauvaises herbes qui se propagent de cette façon. Lorsque la fleur arrive à maturité reconnaissable à ses « aigrettes », le vent disperse rapidement ses graines distinctives.

Parmi les mauvaises herbes courantes productrices de graines, nous distinguons le galinsoga à petites fleurs, le mouron blanc et la chélidoine. La plupart du temps, ces plantes annuelles peuvent se reproduire sur de grandes distances, et le matériel génétique peut survivre pendant des années, voire des décennies dans le sol, avant de germer à nouveau lorsque le sol est bêché. C’est pourquoi les mauvaises herbes surgissent souvent dans des massifs fraîchement créés ou des pelouses récentes.

La meilleure approche à long terme pour se débarrasser de ces mauvaises herbes est de les affaiblir par un binage et une taille régulière. La clé est de les attaquer avant qu’elles ne fleurissent, ou du moins avant que les fleurs n’arrivent à maturité, car elles seront alors incapables de se reproduire et pourraient donc disparaître de votre jardin pendant longtemps. Cependant, sachez que certaines mauvaises herbes propagées par les graines (pissenlits inclus) possèdent également des racines solides et qu’elles peuvent refaire surface à partir de leurs racines enfouies dans le sol. Pour ces mauvaises herbes, une solution à long terme implique également d'en retirer les racines.

Pourquoi se débarrasser des mauvaises herbes ?

En raison de leur résistance lience et de leur vitesse de propagation, les mauvaises herbes ne tarderont pas à entrer en compétition directe avec vos plantes cultivées et vos cultures de fruits et légumes, en les privant d’eau, de nutriments et de lumière. Tandis que vos plantes vivaces, arbustes et plantes d’ornement ont été sélectionnés avec soin pour pousser là où les conditions leur sont le plus favorables, les mauvaises herbes surgissent où bon leur semble. Les espèces que vous avez choisies ont besoin des soins et d'un environnement approprié pour prospérer, tandis que les mauvaises herbes sont moins difficiles et se propagent plus facilement. Elles se développent également plus rapidement, sont plus résistantes et peuvent introduire des maladies ou attirer des parasites. Par conséquent, reconnaître les mauvaises herbes et les identifier est la première étape pour rétablir l’équilibre dans votre jardin : si celles-ci sont traitées à un stade précoce, il est possible d’enlever les mauvais herbes et de les éliminer définitivement. Pour cela, il n’est pas nécessaire d’utiliser des désherbants et des herbicides.

Identifier et éliminer les mauvaises herbes

Plus l’identification des mauvaises herbes sur votre pelouse et dans vos parterres sera précise, plus votre approche pourra être ciblée. Nous avons répertorié quelques types de mauvaises herbes parmi les plus courants en indiquant comment les éliminer.

Liseron des champs (convolvulus arvensis)

Gros plan sur des liserons aux fleurs roses

Type de propagation : par les racines

Caractéristiques : présente dans une grande partie de la France, il grimpe le long des autres plantes en s’enroulant autour d’elles. Une plante très agressive malgré ses jolies fleurs.

Dommages : retarde la croissance des autres plantes et les étouffe.

Comment s’en débarrasser : Utilisez une binette pour couper les pousses au-dessus du sol ou arrachez-les à la main en les tirant vers le haut. Il faut beaucoup de patience pour se débarrasser de ces mauvaises herbes à long terme, car les rhizomes fins sont longs et difficiles à extirper du sol. Cependant, si vous coupez les mauvaises herbes régulièrement pendant la saison de jardinage, vous affaiblirez continuellement les racines profondes et finirez par appauvrir leurs réserves. Comme le liseron des champs n’est pas rampant, il peut certainement être toléré dans des zones isolées.

Intérêt : aucun intérêt

Orties (urtica urens et urtica dioica)

Gros plan sur une ortie


Type de propagation :
par les racines

Caractéristiques : Il existe deux variétés d’ortie : la petite (urtica urens) et la grande (urtica dioica). Toutes deux produisent une sensation désagréable de picotement au contact de la peau.

Dommages : se propagent rapidement par les racines et les graines.

Comment s’en débarrasser : elles peuvent être coupées avec une débroussailleuse. Ensuite, utilisez une fourche de jardin pour ameublir la terre et soulevez les racines des orties pour vous assurer qu’elles ne réapparaîtront pas. Notez qu’une seule plante peut produiret une végétation qui se répand sur une zone d’environ un mètre carré.

Intérêt : Le purin d’orties fait-maison et l’engrais liquide sont parfaits pour renforcer les plantes cultivées et lutter contre les parasites tels que les pucerons. Les orties fournissent également un habitat essentiel à certaines espèces de papillon, car les chenilles de l’amiral, du paon du jour et de la vanesse se nourrissent exclusivement  d’orties.

Galinsoga à petites fleurs (galinsoga parviflora)

Gros plan sur le galinsoga à petites fleurs

Type de propagation : par les graines

Caractéristiques : également appelée scabieuse des champs, cette plante adventice annuelle qui préfère les endroits ensoleillés, également appelée scabieuse des champs.  Elle produit des fleurs jaunes et blanches et de grandes quantités de graines puis disparaît dès les premières gelées.

Dommages : se propage très rapidement et peut germer l’année suivante. Dispute la lumière, l’eau et les nutriments aux autres plantes.

Comment s’en débarrasser : à retirer à l’aide d’une binette ou par un désherbage régulier, idéalement lorsque les mauvaises herbes sont encore jeunes, afin qu’elles ne puissent pas fleurir et atteindre la maturité.

Intérêt : aucun intérêt

Égopode (aegopodium podagraria)

Gros plan sur des fleurs d’égopode

Type de propagation : par les racines et les graines

Caractéristiques : mauvaise herbe vivace produisant de nombreuses graines et possédant des racines qui peuvent se régénérer. Peut atteindre une hauteur de 80 cm. Se répand rapidement et ne doit pas être compostée avec des graines ou des racines, car celles-ci germeraient dans le compost. Ombelles blanc crème.

Dommages : prive les autres végétaux de nutriments et d’espace.

Comment s’en débarrasser : soulevez les mauvaises herbes du sol à l’aide d’une fourche à bêcher pour les extirper. L’égopode est une mauvaise herbe persistante.

Intérêt : aucun intérêt

renoncule rampante (ranunculus repens)

Nahaufnahme: Hahnenfuß, auch Butterblume genannt

Type de propagation : par les racines

Caractéristiques : également connue sous le nom de pied-de-poule, la renoncule rampante prospère dans les prairies humides et les zones au bord de l’eau. Dans des conditions sèches, les fleurs jaunes peuvent devenir des fruits à coque, mais la plus grande dissémination se fait par des tiges traçantes souterraines. Les renoncules rampantes prospèrent quant à elles dans les sols acides.

Dommages : se répand très largement et prive les autres plantes de leur espace. Cela peut être particulièrement problématique pour les pelouses, car elle inhibe la croissance de l’herbe.

Comment s’en débarrasser : comme la renoncule rampante préfère les sols acides, l’épandage de chaux peut stimuler la croissance du gazon et affaiblir les mauvaises herbes en raison de la modification du pH du sol. Une tonte régulière, en particulier pendant la période de floraison, évite également la formation de graines. Le bêchage est la solution la plus efficace à long terme. En arracher les racines est la meilleure méthode, mais il est difficile de toutes les arracher en raison de leur vaste développement et cela peut aboutir à la formation de trous dans la pelouse.

Intérêt : à petites doses, la renoncule rampante peut être tolérée comme invitée dans le jardin, car les fleurs jaunes sont un bel ajout.

bourse-à-pasteur (capsella bursta-pastoris)

Gros plan sur des fleurs de bourse-à-pasteur

Type de propagation : par les graines

Caractéristiques : produit des rosettes de feuilles et de très petites fleurs. Les graines peuvent survivre pendant de longues périodes, en restant dormantes jusqu’à 30 ans.

Dommages : entre en compétition avec d’autres végétaux (y compris le gazon) pour les nutriments. Transmet le champignon pathogène de la hernie qui attaque les racines d’autres plantes et les endommage.

Comment s’en débarrasser : Arrachez la bourse-à-pasteur et détruisez-la avant que les graines n’arrivent à maturité.

Intérêt : aucun intérêt

Pissenlit (taraxacum)

Fleur de pissenlit jaune à l’avant-plan, et une tête de graines d’une aigrette de pissenlit à l’arrière-plan

Type de propagation : par les graines

Caractéristiques : fleurs jaunes qui arrivent à maturité pour former l’aigrette familière du pissenlit. Les semences peuvent germer pendant 10 ans.

Dommages : se propage extrêmement rapidement et loin grâce aux graines disséminées par le vent. Se régénère également facilement grâce à sa racine pivotante robuste.

Comment s’en débarrasser : tondez la pelouse, arrachez la plante et occupez-vous de ce problème avant que les fleurs n’arrivent à maturité.

Intérêt : fleur sauvage bien connue dont toutes ses parties sont comestibles.

Chiendent (elymus repens)

Nahaufnahme: Quecke

Type de propagation : par les racines

Caractéristiques : mauvaise herbe vivace et vigoureuse. Ses rhizomes peuvent atteindre une profondeur souterraine de 10 centimètres. Nécessite beaucoup de lumière.

Dommages : étouffe les autres végétaux et herbes et endommage la pelouse. Également présent dans les massifs de vivaces.

Comment s’en débarrasser : Il existe différentes façons de s’attaquer au chiendent en fonction de sa localisation. Vous pouvez recouvrir les zones envahies de morceaux de carton pour priver de lumière les rhizomes qui en sont avides. Comme cette méthode prend un certain temps, vous souhaiterez peut-être masquer ces zones en les couvrant de compost. Arracher les mauvaises herbes à la main est très laborieux, mais s’avère souvent payant. Une autre méthode consiste à planter des pommes de terre dans les massifs envahis : les feuilles denses priveront ainsi les rhizomes de la lumière.

Intérêt : une plante pionnière, c’est-à-dire une espèce rustique qui peut pousser sur des sols maigres et dans des environnements arides où la plupart des végétaux ne peuvent survivre.

Le mouron blanc (stellaria media)

Gros plan sur le mouron blanc

Type de propagation : par les graines

Caractéristiques : fleurit presque toute l’année et présente de très petites fleurs blanches. Plante herbacée annuelle. Une partie interne de la pousse reste souvent dans le sol lorsque la plante est arrachée.

Dommages : Provoque peu de dommages, mais consomme beaucoup de nutriments et peut étouffer les petits végétaux.

Comment s’en débarrasser : Les racines peu profondes s’arrachent facilement avec la plante. À titre préventif, vous devez toujours replanter et recouvrir de paillis les pelouses et les massifs rapidement après l’arrachage du mouron blanc. Comme le mouron blanc préfère un sol pauvre en nutriments, l’application d’engrais peut également être utile.

Intérêt : En tant que plante pionnière, elle protège les zones arides de l’érosion.

Prêle des champs (equisetum arvense)

Gros plan sur la prêle des champs

Type de propagation : par les racines

Caractéristiques : la prêle des champs aime les sols humides en terre argileuse compacte et les environnements assez acides.

Dommages : étouffe les autres plantes et est difficile à désherber.

Comment s’en débarrasser : L’amélioration du sol est la première étape, car cette mauvaise herbe apprécie généralement les sols en mauvais état et prospère en particulier sur les sols compactés. L’amélioration de l’aération et la prévention de l’engorgement du sol empêchent sa propagation. Coupez la plante de manière répétée et ajoutez du sable et du compost pour ameublir et améliorer progressivement la qualité du sol.

Intérêt : contient beaucoup de silice et peut être utilisée comme remède contre les maladies fongiques.

Comment éliminer et détruire les mauvaises herbes

Il existe plusieurs façons d’éliminer et venir à bout des mauvaises herbes. Si la plante a déjà fleuri et est à maturité, elle ne doit pas être compostée, car les graines survivent généralement au compostage et peuvent ensuite germer à nouveau lorsque le compost est ajouté au sol.

De plus, le compostage des racines des mauvaises herbes doit toujours être réalisé avec prudence. Commencez par identifier les mauvaises herbes qui se propagent via les racines et n’ajoutez pas ces racines à votre compost. 

Mann mit Gehörschutz zerkleinert Äste vor dem Kompostieren mit einem STIHL Elektro-Häcksler GHE 140

Vous pouvez les jeter dans une poubelle de jardin destinée au compostage industriel. Pour les autres mauvaises herbes, assurez-vous que les racines sont déchiquetées avant le compostage, sinon vous risquez purement et simplement d’ajouter une plante viable à votre tas de compost. Les mauvaises herbes qui ont fleuri peuvent également produire des graines capables de germer. Le compostage doit donc être réservé aux mauvaises herbes jeunes, c’est-à-dire qui n’ont pas fleuri. En gardant ces avertissements à l’esprit, le compostage des mauvaises herbes est la meilleure solution, car leur décomposition produira des nutriments précieux qui s’avéreront certainement utiles.

Schubkarre mit Gartenabfällen neben Komposthaufen

La meilleure façon d’éliminer de grands volumes de mauvaises herbes non compostables est de les mettre au rebut conformément à la réglementation sur le traitement des déchets, par exemple dans un centre de recyclage ou dans un point de collecte local des déchets verts. Pour des volumes moindres, vous pouvez les mettre au rebut dans votre poubelle de déchets organiques. Cela s’applique également aux mauvaises herbes propagées par les graines, car cela garantit qu’elles ne pourront pas germer ou re-germer.

 Nahaufnahme einer Biene auf weißer Blüte

Prairies accueillantes pour les abeilles : quand les mauvaises herbes deviennent des amies

Même si nous pouvons trouver que les mauvaises herbes ne sont pas les bienvenues dans nos jardins, les abeilles et autres créatures apprécient la variété qu’elles offrent. Les fleurs de nombreuses mauvaises herbes représentent pour elles une bonne source de nectar, pensez donc à laisser certains de ces invités non désirés en place si vous le pouvez.

Résumé : identification et élimination des mauvaises herbes

  • Les mauvaises herbes sont des plantes qui se propagent rapidement et qui sont indésirables sur une pelouse ou dans le jardinEn règle générale, les mauvaises herbes se propagent soit par les graines, soit par les racines.
  • Les mauvaises herbes propagées par les graines doivent être coupées à un stade précoce, avant qu’elles puissent produire des graines.
  • Les mauvaises herbes propagées par les racines peuvent se répandre sur une vaste zone grâce aux rhizomes de leur système racinaire : une plante entière peut se développer à partir de petits fragments de racines. La façon la plus efficace de lutter contre les mauvaises herbes propagées par les racines est de les arracher et d’extirper leurs racines du sol.
  • Plus l’identification des mauvaises herbes sera précise, plus votre lutte pourra être ciblée. La distinction entre les mauvaises herbes propagées par les racines et les celles propagées par les graines est un bon moyen de déterminer comment lutter efficacement contre elles, et cette distinction est nécessaire dans la lutte à long terme .
  • Vous pouvez enlever les mauvaises herbes en les compostant, en les plaçant dans votre conteneur de déchets de jardin ou, pour des quantités plus importantes, en les apportant dans un centre de recyclage approprié ou dans un point de collecte des déchets verts.